IMPACT DE LA MALADIE CHRONIQUE DANS LA VIE QUOTIDIENNE

Réalisé par Alexia CHARPENTIER


Les maladies chroniques posent un problème crucial de définition. En effet, selon le point de vue que l’on adopte et la définition que l’on choisit, le nombre de personnes concernées varie

considérablement. Ces affections sont durables, exigent des soins prolongés, ne sont pas

guérissables au sens strict du mot (pour elles, les termes de correction, de compensation, de

remplacement sont plus appropriés que celui de guérison). Elles laissent souvent des séquelles, sources d’incapacité et de handicap, qui rendent nécessaire la réadaptation et la réinsertion sociale. La prise en charge de ces maladies se fait dans la durée, exige des stratégies au long cours, et l’intervention de professionnels multiples (tant dans le champ de la santé que dans celui de l’action sociale).


Aucune de ces définitions ne prend en compte tous les aspects de ces maladies, qui se caractérisent par leur durée et l’ampleur de leurs répercussions sur la vie quotidienne. C’est l’existence toute entière qui se trouve affectée par la maladie chronique. Cette difficulté de définition est accentuée par le fait que le diagnostic lui-même peut prendre du temps, beaucoup de temps, notamment pour des pathologies dont le diagnostic de la maladie ou de sa chronicité s’appuie exclusivement sur des symptômes qu’il faut dans un premier temps repérer, puis observer dans le temps. C’est le cas de la dépression par exemple, mais aussi d’un certain nombre de maladies rares, dont la définition est quasi-exclusivement symptomatique en l’absence d’une étiologie identifiée.


Pendant tout le temps qui s’écoule où le diagnostic n’est pas posé, on peut s’interroger sur l’utilisation du terme de « malade chronique », qui, est avant tout une définition sociale. Car chaque pathologie est drastiquement différente et s’inscrit dans un registre opposé à une autre, une épidémiologie propre. Ailleurs ce sont des facteurs environnementaux qui sont impliqués dans des maladies chroniques avec encore des incertitudes en raison de la faiblesse de la recherche sur ces

facteurs. Néanmoins, le nombre croissant de malades chroniques dans les dernières décennies répond à deux explications majeures : le diagnostic & les soins ainsi que les défaillances de la prévention viennent s’y ajouter.


TR 1 - S2
.pdf
Download PDF • 1.67MB

UNE QUESTION ?

 Nous sommes à votre écoute pour y répondre ! 

NEWSLETTER

Restez informé pour ne pas en perdre une miette !

Rejoignez-nous !

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône YouTube
  • TIC Tac
  • Facebook
  • Twitter
  • Noir LinkedIn Icône
  • Instagram
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône YouTube
  • Tik Tok
0